Lifestyle

Mon année de 2018, riche en émotions

18 janvier 2019
bilan2018

Si je devais résumer l’année 2018 en quelques mots, je dirais qu’elle a été riche en émotions. En ce premier janvier 2018, le goût à la fête était inexistant pour moi et ma famille. Ma maman ayant fait une rechute due à son cancer le jour de Noël, à dû être hospitalisée pendant plusieurs jours, dont le jour de l’An. Heureusement, elle a pu sortir quelques jours après sous-haute surveillance. Même si parfois, il y a eu des moments assez dur et pénible pour elle. Elle s’est bien battue et à réussi à vaincre son cancer cet été. C’est dans ces moments-là, que l’on se dit que la vie ne tient qu’à un fil. Et que tout le reste, au fond. Ce n’est pas vraiment important par rapport à la santé de nos proches.

J’ai enfin trouvé ma voie professionnellement parlant. C’est dans ces moments-là, que l’on se dit que la vie ne tient qu’à un fil. J’ai commencé par un baccalauréat littéraire, et j’ai continué par une première année de droit. Puis, passionnée par l’histoire, j’ai tenté par une licence. Je savais qu’au fond, les études longues, ce n’était pas pour moi. Je ne voulais pas faire de l’histoire toute ma vie. J’ai préféré arrêter après ma première année que j’ai obtenue, plutôt que de me dégoûtée de l’histoire. Je me suis cherché durant les premiers mois de 2018. Et j’ai enfin trouvé : je voulais devenir pâtissière.

Pour cela, il a fallu que je trouve une entreprise qui voulait bien de moi. Mais à 21 ans, trouver une entreprise qui veuille d’une personne adulte, ce n’est pas chose aisée. J’ai pourtant trouvé, mais le rêve est devenu un cauchemar. J’ai été licenciée un mois plus tard pour un mineur. Faute d’argent. Je n’ai pas baissé les bras, mais je n’ai pas trouvé une entreprise pour autant. J’ai trouvé une boulangerie-pâtisserie qui m’a donné ma chance pour que je puisse faire ma passion. Je suis donc en CDI, dans un job de rêve avec une équipe de choc. Et puis, je passe en 2019 mon cap pâtisserie en candidat libre, et j’espère l’avoir. #oncroiselesdoigts.

Cette année, m’a permis de faire le point sur mes relations. Beaucoup de personnes ne m’ont plus donnée signe de vie. Après tout, pourquoi devrais-je, toujours faire le premier pas, donné un signe et pas eux ? J’ai préféré ne plus donner signe moi non plus, et de les supprimer définitivement de ma vie. Et devinez quoi, je suis bien plus heureuse à présent. Comme on dit, il vaut mieux être seul(e) que mal accompagné. Et c’est tellement vrai.

J’ai appris à me défaire du regard des personnes. Pendant, longtemps, je me suis retenue de faire ce que je voulais faire. J’avais tout simplement peur de leur regard et j’ai loupé pas mal de chose à cause de ça. J’ai réussi à passer outre et à continuer mon chemin sans leur regard. Même si tout n’est pas encore parfait, je suis assez fière de faire ce qu’il me plaît sans chercher à plaire et me fiche des autres. Peu importe ce que l’on fera, il y aura toujours quelqu’un pour critiquer. Alors faisons ce qu’il nous plaît.

Je peux enfin dire que malgré tout, l’année, 2018 a été positive. J’ai compris que la famille et la santé étaient le plus important. Je pense qu’on peut le comprendre réellement lorsque la situation se présente malheureusement. Au final, je  suis bien contente que tout ceci soit fini.

Je vous souhaite le meilleur pour vous et que vous puissiez accomplir vos rêves les plus fous.

 

Follow my blog with Bloglovin

Vous aimerez peut-être

Pas de commentaires

Laisser une Réponse